Cévennes : fortes pluies, orages et vents forts d'ici vendredi matin

Article rédigé le Mercredi 24 Avril 2019 par loic
 
 

CÉVENNES : FORTES PLUIES

Un temps instable affecte ce mercredi matin les départements méditerranéens ainsi que ceux situés près des Cévennes, avec de nombreuses averses, parfois fortes et à caractère orageux. Si la situation devrait temporairement s'améliorer ce mercredi après-midi, avec parfois même le retour de très belles éclaircies sur les plaines littorales du Languedoc-Roussillon, le temps va de nouveau se dégrader ce jeudi sur ces départements.

En effet, dès le début de matinée, de fortes précipitations concerneront l'ensemble du relief Cévenol, y compris et surtout même du côté Ardéchois. Au fil des heures, à la faveur d'un vent de Sud-Est qui soufflera parfois en tempête -jusqu'à 90 km/h voire 100 km/h en Camargue- les pluies deviendront intenses sur les reliefs et les contreforts, en gagnant également les plaines intérieures de l'Hérault et du Gard.

Carte des rafales de vent modélisées pour ce jeudi 25 avril à la mi-journée, par le modèle AROME :


En fin d'après-midi et début de soirée, cet épisode de temps perturbé arrivera à son paroxysme, avec le passage d'un système pluvio-orageux assez actif entre les plaines de l'Hérault et du Gard, la Lozère, la Haute-Loire et l'Ardèche. A son passage, de très fortes intensités pluviométriques sont attendues, y compris en plaine avec un risque de lames d'eau horaires importantes, de l'ordre de 30 à 60 mm. 

Avec un refroidissement en altitude, la limite pluie-neige s'abaissera de 1500 à 1200 mètres, voire même jusqu'à 1000 mètres sur la Lozère où les plateaux et le Mont-Lozère pourraient blanchir de plusieurs centimètres de neige fraîche. En première partie de nuit, le mauvais temps se décalera sur la Provence, puis vers la Côte d'Azur plus tardivement.

Sur la totalité de l'épisode, des cumuls de 80 à 130 mm sont attendus sur les contreforts des reliefs, 150 à 200 mm sur les Cévennes (Lozériennes), voire isolément jusqu'à 250 mm coté Ardèche. Ces quantités de précipitations seront susceptibles de faire réagir les cours d'eau issus du relief cévenol de façon assez notable, notamment sur le département de l'Ardèche, mais le risque de débordements dommageables est jugé assez faible.

Carte des cumuls de pluie modélisés par le modèle ARPEGE durant la totalité de l'épisode :

Bien que peu classique en cette période de l'année, cet épisode que l'on peut qualifier de type "cévenol", ne devrait pas engendrer de difficultés particulières. La prudence restera toutefois de mise à proximité des ponts submersibles et des zones habituellement vulnérables. Fort heureusement, le fort vent de Sud-Est aura pour effet de cantonner les précipitations au coeur du relief et dans une zone plutôt favorable, ce qui limitera nettement le risque de crues importantes des cours d'eau et d'inondations.

Les plaines héraultaises et gardoises -et notamment les agglomérations de Béziers, Sète ou encore Montpellier et Nîmes- resteront bien en marge des plus fortes précipitations et des cumuls importants, sauf en cours de soirée de ce jeudi où l'on attend le passage de ce système pluvio-orageux assez actif, qui concernera essentiellement le Montpelliérain et surtout le Nîmois. Quelques ruissellements urbains temporaires pourraient alors se produire, mais rien d'alarmant en vue.

 
 

Sur le même sujet

Commentaires