CO2 : le Danemark veut montrer l'exemple

Article rédigé le Samedi 21 Avril 2007 par agatefrance
 
 
Le Danemark, qui accueillera, en 2009, le prochain sommet des Nations unies sur l'environnement, vient de lancer une campagne afin que le pays réponde mieux à ses engagements sur les émissions de gaz à effet de serre. Souvent considéré comme un bon élève en matière environnementale, grâce à sa position en tête de l'industrie éolienne, le Danemark peine pourtant à tenir ses promesses en matière de rejet de CO2. Il demeure un des moins bons élèves du monde sur ce sujet, ce qui tient en grande partie à la structure de son mode de production d'énergie, qui repose beaucoup sur le charbon et le gaz naturel.

La croissance soutenue de l'économie danoise, ces dernières années, ne facilite pas la tâche d'un pays qui devrait réduire d'ici 2012 de 21 % ses émissions de gaz à effet de serre par rapport au niveau de 1990. Une campagne intitulée "Une tonne de CO2 en moins" veut mobiliser les Danois qui, d'après les autorités, rejettent en moyenne une dizaine de tonnes de gaz carbonique par personne et par an.

Des recettes sont proposées : prendre, une fois par semaine, un dîner sans viande (l'élevage est gros consommateur de carbone), consommer les fruits et légumes de saison produits au Danemark, renoncer aux sacs plastiques... et à un voyage à Bangkok. Un site Internet créé pour l'occasion permet de mesurer sa propre production de gaz à effet de serre.

"Les rejets de gaz carbonique avaient baissé ces dernières années, mais ils ont augmenté à nouveau en 2006", admet Per Meilstrup, du ministère de l'environnement, qui met en cause l'augmentation de la production d'énergie destinée à l'exportation vers la Norvège. L'opposition danoise, ainsi que plusieurs associations, sont d'un avis différent et accusent le gouvernement libéral-conservateur, en place depuis 2001, de "passivité".

Les rejets de gaz à effet de serre ont augmenté de 16 % en 2006, notent les sociaux-démocrates. Ces derniers, favorables à l'énergie éolienne, constatent que l'installation de nouvelles éoliennes a presque complètement cessé dans le pays, alors même que le Danemark demeure le premier exportateur mondial de ces "moulins à vent". Le gouvernement actuel a remis à plat son système de subventions, ce qui a eu pour effet de freiner le développement de ce type d'énergie.

Le Danemark, qui refuse de considérer le nucléaire comme une option, ne dispose pas d'énergie hydroélectrique ni de forêts importantes. "En dehors des énergies renouvelables, des économies et de l'amélioration des techniques, il y a peu d'alternatives", note-t-on à l'Agence danoise de l'énergie.

Fin janvier, le gouvernement a présenté une stratégie destinée à doubler la proportion de sources renouvelables dans la production d'énergie, pour arriver à 30 % du total en 2025. La production d'énergie éolienne va être relancée et un marché de certificats d'économies d'énergie, accessible aux entreprises et aux particuliers, mis sur pied d'ici 2010.

Sources : Le Monde.fr
Mots clés : actualite, meteo
Dans Actualités » Prévisions
 
 

Sur le même sujet

Commentaires