Couche d'ozone et climat sont liés

Article rédigé le Vendredi 14 Septembre 2007 par agatefrance
 
 
L'interdiction des gaz responsables de l'appauvrissement de la couche d'ozone pourrait être plus efficace dans la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre que le plan de lutte de l'Onu contre le changement climatique, déclare le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE).

Les 191 pays signataires du traité interdisant en 1987 la production des CFC (chlorofluorocarbures) se réuniront à Montréal du 17 au 21 septembre pour étudier le gel et l'élimination accélérés des hydrochlorofluorocarbones (HCFC), substances chimiques utilisées pour remplacer les CFC, encore plus préjudiciables pour la couche d'ozone.

"Si les gouvernements adoptent l'action accélérée sur les HCFC, nous pouvons nous attendre non seulement à un rapide rétablissement de la couche d'ozone, mais également à une contribution importante au défi du changement climatique", écrit Achim Steiner, directeur exécutif du PNUE, dans un communiqué.

Les HCFC, considérés moins dangereux pour la couche d'ozone que les CFC, sont actuellement utilisés dans des systèmes de réfrigération et de climatisation ou bien encore dans les mousses d'extinction des incendies.

D'après une étude citée par le PNUE, un processus accéléré de réductions d'émission de ces gaz permettraient de réduire au total dans les prochaines décennies jusqu'à 38 milliards de tonnes de dioxyde de carbone, principal gaz à effet de serre.

Le protocole de Kyoto, négocié par l'Onu et fixant aux pays signataires des réductions chiffrées des émissions de gaz à effet de serre prévoit lui un objectif annuel de 2 milliards de tonnes en 2008-2012.

"Si nous parvenons à un gel total et à une élimination (des HCFC), cela pourrait être beaucoup plus efficace pour le climat que l'actuel protocole de Kyoto", a souligné le porte-parole du PNUE, Nick Nuttall.

D'après le programme des Nations unies, la reconstitution en cours de la couche d'ozone rendue possible par l'interdiction des CFC est telle que les niveaux d'ozone pourraient revenir aux niveaux d'avant 1980 à l'horizon 2050-75.

L'ozone présent dans la stratosphère filtre notamment les rayonnements ultraviolets du soleil, rayonnements considérés comme les plus dangereux pour la santé humaine (ils sont notamment à l'origine de cancers) et pour les écosystèmes.

Source Yahoo Actualités
Mots clés : actualite, meteo
Dans Actualités » Prévisions
 
 

Sur le même sujet

Commentaires