Dégradation pluvio-orageuse marquée à partir de demain du Massif-Central à l'Alsace

Article rédigé le Mercredi 3 Août 2016 par devagate
 
 

Un talweg bien marqué sur le champ de l'altitude de la tropopause dynamique (carte 1) va traverser notre territoire au cours de la journée de demain (jeudi 4 Août) et entraîner à son passage une importante dégradation du temps sensible avec le déclenchement d'orages parfois forts dans l'après-midi de l'est du Massif-Central au Jura, avec un risque supercellulaire très faible mais présent entre l'Ain et l'avant pays Jurassien, mais surtout de pluies orageuses généralisées au passage du forçage principal dans la soirée et la nuit de jeudi à vendredi.

Cette dégradation sera marquée là où le dynamisme sera le plus important, c'est à dire sur un axe allant du Massif-Central à la Lorraine et se décalant ensuite vers l'Allemagne et la Suisse. Sur ces régions de l'est nous attendons de fortes pluies parfois orageuses donnant lieu à des lames d'eau localement importantes, supérieures à 50mm (ou litres par m²) en quelques heures. Ailleurs (sur le Sud-ouest mais également dans le Sud-est) les précipitations orageuses seront moins organisées et fortes. Sur l'ensemble des régions visées, le risque d'orages violents à très violents restera limité en raison d'une énergie potentielle de convection (CAPE) faible.

Le modèle global GFS à maille large (25km) réagit de manière assez importante avec des lames d'eau sur l'épisode de 30 à 50mm de l'est du Massif-Central à l'Alsace en passant par les Alpes-du-Nord (carte 2 et 3). Le modèle ARPEGE en maille de 10km permettant une meilleure prise en compte de la convection est de son côté plus timoré mais prévoit tout de même des lames d'eau localement supérieures à 40mm entre le Morvan et les Vosges et sur les Savoies (carte 4) .

Cette dégradation s'accompagnera également d'une nette baisse du mercure, la masse d'air perdra en effet une dizaine de degrés au passage de ce talweg, passant sous les moyennes de saison. Cette baisse des températures sera toutefois temporaire car une hausse du champ de pression est attendue dès samedi avant l'arrivée d'un puissant anticyclone d'altitude par l'Atlantique.

   Carte 1, altitude de la tropopause dynamique, le talweg bien marqué aborde l'arc Atlantique, le forçage maximal se situe à l'avant de celui-ci sur son flanc est, ici de l'estuaire de la Gironde à la Touraine

   Carte 2 et 3, lames d'eau modélisées par le modèle américain GFS

Carte 4, précipitations modélisées par le modèle Arpège (MF, licence Etalab)


Pour plus de détails, nous vous invitons à consulter nos prévisions ville par ville et à consulter nos actualités qui vous informeront de l'évolution de cette dégradation orageuse.
 
 

Sur le même sujet

Commentaires