Dimanche : Attention aux orages localement forts!

Article rédigé le Samedi 26 Mai 2012 par agatefrance
 
 
De la Basse-Californie au détroit de Béring, les baleines sont en train de perdre du poids, selon des scientifiques qui pointent le réchauffement climatique comme cause de la raréfaction de la nourriture de ces mammifères géants.

Les baleines grises du Pacifique Nord, pourtant retirées de la liste des espèces menacées au milieu des années 1990 après avoir reconstitué leur population autrefois décimée par les harpons des pêcheurs, doivent désormais affronter un nouveau défi avec le réchauffement né de l'activité humaine.

"Les baleines grises migrent plus tard, ne vont plus aussi loin au Nord, et donnent naissance à moins de baleineaux", explique Steven Swartz, chef d'une unité de recherche au Service national américain de la pêche maritime.

Le professeur Swartz, qui étudie les baleines dans cette région du globe depuis 1977, souligne avoir observé une forte mortalité, environ un tiers de l'espèce, en 1999 quand le phénomène climatique de réchauffement de l'eau El Nino a fait disparaître le plancton.

Au début des années 1980, quelque 350 baleineaux naissaient dans ces eaux au mois de février. Cette année, le nombre n'a pas dépassé cent.

La hausse de la température actuelle a fait diminuer la croissance des algues et du plancton qui nourrissent les minuscules crustacés dont les baleines dépendent.

Les signes de leur amaigrissement sont clairs: 10% de la population est particulièrement affaiblie, selon M. Swartz. Les photographies de ces animaux en train de migrer "montrent que l'arrière de leur tête est affaissé, les côtes sont visibles, et il existe des sections de la queue qui sont concaves", alors qu'au terme de l'été, les baleines devraient avoir refait le plein de graisse.
Mots clés : actualite, meteo
Dans Actualités » Prévisions
 
 

Sur le même sujet

Commentaires