G8 : consensus mou sur les gaz à effet de serre

Article rédigé le Mardi 8 Juillet 2008 par agatefrance
 
 
Les dirigeants des huit pays les plus industrialisés se sont engagés mardi au Japon pour que les émissions mondiales de gaz à effet de serre soient réduites de moitié d'ici 2050, un accord jugé insuffisant par les pays émergents du G5.

Les Etats-Unis, qui ont obtenu quelques aménagements de date et de contraintes de la part de leurs pairs, ont néanmoins souscrit à cette perspective chiffrée, ce qu'ils avaient toujours refusé auparavant.

Dans leur déclaration mardi à Toyako (nord du Japon), les huit dirigeants des pays les plus industrialisés (Japon, Etats-Unis, Canada, Allemagne, France, Royaume-uni, Italie et Russie) indiquent qu'ils souhaitent "envisager et adopter avec les parties à la Convention de l'ONU sur les changements climatiques (UNFCCC) un objectif de réduction d'au moins 50% des émissions mondiales de gaz à effet de serre d'ici 2050".

Cette formulation vise à enrôler les grands pays émergents tels la Chine ou l'Inde dans ces efforts, en faisant appel à la "contribution de toutes les principales économies", ainsi que l'a toujours exigé l'administration américaine. Elle avait jusqu'à présent repoussé tout engagement chiffré et daté que ne partageraient pas les principales économies en développement.

Cependant, les huit nations parmi les plus riches reconnaissent également, conformément aux textes de l'ONU --Convention et "Feuille de route" de Bali, adoptée en décembre 2007-- qu'il revient aux économies développées de jouer un "rôle moteur" dans la lutte contre le réchauffement.

Lors de son précédent sommet l'an passé à Heiligendamm (Allemagne), le G8 s'était simplement accordé pour "envisager sérieusement" la réduction de -50% d'ici 2050.

La mention d'objectifs à moyen terme, en termes vagues, est présentée comme le moyen de satisfaire à cette ambition : ils restent cependant à définir pays par pays, sans mention de date ni de valeur chiffrée.

Sur ce point, le président américain George Bush a obtenu gain de cause en gommant du texte soumis par la présidence japonaise, la date de 2025; de même qu'a disparu de la version finale, âprement négociée au cours de la nuit et toute la matinée, toute évocation d'une traduction ultérieure de ces engagements à moyen terme en "objectifs contraignants".

Pour autant, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a souligné, en se disant "heureux", que cet accord "gardait le monde sur les rails pour un accord mondial en 2009", lors de la conférence climat de l'ONU à Copenhague.

A Bali en décembre dernier, la communauté internationale s'est engagée à conclure un accord global contre le changement climatique d'ici décembre 2009, devant succéder au protocole de Kyoto dont la première phase d'engagements expire fin 2012.

Les pays du G5 (Afrique du sud, Brésil, Chine, Inde et Mexique) ont jugé insuffisants ces progrès et ont demandé au G8 d'établir des objectifs à moyen terme de réduction des émissions polluantes.

"Il est essentiel que les pays développés montrent la voie et réduisent en 2020 leurs émissions de gaz à effet de serre (...) d'au moins 25 à 40% par rapport à leur niveau de 1990 et en 2050 de 80 à 95%" par rapport à cette même date, ont-ils déclaré dans un texte commun, lu par le président mexicain Felipe Calderon.

"De notre côté, nous sommes déterminés à conduire des actions nationales appropriées d'atténuation (des émissions) et d'adaptation, conformes au développement durable", ont-ils poursuivi.

Ils ont par ailleurs réclamé que "les pays développés s'engagent clairement s'engager à apporter des financements supplémentaires significatifs pour soutenir l'atténuation et l'adaptation dans les pays en développement".

Les ONG ont jugé que le G8 "une nouvelle fois repousse l'action", selon Greenpeace, pour qui cet accord "n'empêchera pas le chaos climatique".

A ce rythme, renchérit Oxfam, "le monde sera cuit en 2050", tandis que le WWF regrette surtout l'absence d'objectifs chiffrés et concrets à moyen terme.

Sources : yahoo! environnement
Mots clés : actualite, meteo
Dans Actualités » Prévisions
 
 

Sur le même sujet

Commentaires