Hiver 1956 en France
Arrivée brutale du froid à la fin du mois de janvier 1956

Article rédigé le Jeudi 5 Janvier 2017 par franck - Dernière mise à jour le Samedi 11 Mars 2017
 
 

Après un début d'année 56 doux et humide, une barrière anticyclone se forme à la fin du mois de janvier sur la Scandinavie (anticyclone à 1045 hPa sur le nord de la Suède) mais aussi sur les Acores déroutant le flux océanique sur l'Atlantique. En Europe orientale, le vent s'oriente au secteur Nord-est et dirige un flux polaire vers l'Italie.

Dans la nuit du 30 au 31 janvier, une petite dépression traverse la France du Nord-ouest au Sud-est en aspirant l'air glacial qui stationne sur l'Europe orientale (avec -15° à 850 hPa). En quelques heures la vague de froid touche l'Allemagne puis l'Alsace et la Lorraine (vers 3 heures du matin) puis Paris vers midi.

Le 1er février la vague de froid se dirige vers les régions méditerranéennes en faisant chuter les températures de 20 à 25°C en seulement 36 heures. A Montélimar le thermomètre passe de 6°C à minuit à -5°C à 15h puis -9°C à 21h avec un vent de nord-est soufflant à plus de 70 km/h !

Cette situation rarissime et semblable aux terribles vagues de froid de 1962/63, 1970/71, janvier 1985 et janvier 1987.

Progression de l'arrivée du froid entre le 30 janvier au 1 février 1956 :

Relevé des températures pour la ville de Perpignan (mini/maxi) :

29/01/56 +10,7°C +18,4°C

30/01/56 +10,8°C +14,7°C

31/01/56 +8°C  +12,4°C

01/02/56 +1,6°C  +8,4°C

02/02/56 -8,8°C  -4,7°C

03/02/56 -10,2°C  -2,5°C

04/02/56 -4,6°C  +1,6°C

05/02/56 -2,5°C  +5,1°C


Une deuxième vague de froid toucha le pays vers le 10 février 1956.

 
 

Sur le même sujet

Commentaires
certificats intemperies
certificats intemperies