Les résultats du protocole de Kyoto...

Article rédigé le Vendredi 1 Décembre 2006 par agatefrance
 
 
En 2005, la teneur de l’atmosphère terrestre en CO2 a atteint de nouvelles valeurs records, d’après le Bulletin sur les gaz à effet de serre publié le 3 novembre par l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM). Les valeurs mesurées montrent une hausse de 0,53 %.

Le CO2, le méthane (CH4) et le protoxyde d’azote (N2O) sont les trois gaz à effet de serre les plus abondants que contient l’atmosphère, après la vapeur d’eau. On rappellera que les gaz à effet de serre font partie des principales causes du réchauffement de la planète et des changements climatiques, même si leur présence dans l'atmosphère est naturelle à des concentrations acceptables.

Les concentrations de N2O ont atteint elles aussi des valeurs records en 2005, avec une hausse de 0,19 %, tandis que la teneur de l’atmosphère en méthane est restée stable, à 1 783 ppb.

La hausse de 35,4 % de la teneur de l’atmosphère en CO2 depuis la fin du XVIIIe siècle est imputable en grande partie aux émissions liées à la consommation des combustibles fossiles.

Environ un tiers du N2O libéré dans l’atmosphère provient des activités humaines telles que l’exploitation de combustibles, la combustion de la biomasse, l’usage de fertilisants et certains processus industriels.

Les activités humaines, notamment l’exploitation des combustibles fossiles, la riziculture, la combustion de la biomasse, les mises en décharge et l’élevage de ruminants, sont à l’origine d’environ 60 % du CH4 atmosphérique, les 40 % restants étant imputables à des processus naturels tels ceux liés aux terres humides et aux termites.

Les 44 pays Membres de l’OMM qui participent au programme d’observation effectuent des relevés précis qui sont ensuite archivés et distribués par le Centre mondial de données relatives aux gaz à effet de serre (CMDGS), hébergé par le Service météorologique japonais.

L’OMM rédige le Bulletin en collaboration avec le CMDGS et le Groupe consultatif scientifique de la Veille de l’atmosphère globale (VAG) pour les gaz à effet de serre et avec le concours du Laboratoire de recherche sur le système terrestre relevant de l’Administration américaine pour les océans et l’atmosphère (NOAA). Pour retrouver l'article dans son intégralité rendez vous sur le site www.notre-planete.info/
Mots clés : actualite, meteo
Dans Actualités » Prévisions
 
 

Sur le même sujet

Commentaires