Menace des sites inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO

Article rédigé le Mercredi 29 Novembre 2006 par agatefrance
 
 
La Convention du Patrimoine Mondial de l’UNESCO (1972) est un instrument clé permettant d’identifier et de protéger, pour le bien des générations actuelles et futures, l’extraordinaire patrimoine naturel et culturel de la planète.

Cette Convention a pour but d’encourager la coopération internationale en vue de sauvegarder les sites protégés et de contrôler leur état de conservation.

Les changements climatiques ont des répercussions sur tous les aspects des systèmes humains et naturels, et en particulier sur les biens culturels et naturels qui constituent le Patrimoine mondial. Par conséquent, la protection et la gestion durable de ces sites est désormais une priorité intergouvernementale de premier ordre.

Un grand nombre de sites marins du Patrimoine mondial sont des récifs coralliens tropicaux qui se trouvent exposés à des phénomènes provocant leur décoloration – à cause de l’élévation de la température des océans et à leur acidification croissante – et qui risquent de conduire à une extinction massive de ces récifs.

Quant au réchauffement de l’atmosphère, il provoque la fonte des glaciers dans les différentes régions du globe. La biodiversité terrestre pourrait également être altérée par des phénomènes tels que les changements d’habitat des espèces, des modifications des cycles biologiques et la migration des espèces nuisibles et envahissantes.

Les sites du Patrimoine mondial culturel sont également exposés à cette menace. Les bâtiments anciens ont été conçus pour résister à des conditions climatiques locales bien spécifiques. L’élévation du niveau de la mer met en danger un grand nombre de sites côtiers. La migration des espèces nuisibles peut également être néfaste pour la conservation du patrimoine bâti.

Outre ces importants risques matériels, le changement climatique aura par ailleurs d’énormes répercussions sociales et culturelles, car il obligera les communautés à modifier leur façon de vivre, de travailler, de pratiquer leur culte et d’organiser leur tissu social dans des constructions et des paysages naturels, ce qui les conduira probablement à migrer et à abandonner leur patrimoine bâti.

L’UNESCO s’est engagée à travailler en étroite collaboration avec différents acteurs de la société civile, y compris la communauté scientifique, afin de faire face aux nombreux problèmes engendrés par le changement climatique, en particulier ceux qui menacent le précieux et fragile patrimoine culturel et naturel de notre planète

Pour consulter l'intégralité de l'article et obtenir plus d'informations sur la Convention du patrimoine mondial de l’UNESCO rendez vous sur le site www.infosdelaplanete.org
Mots clés : actualite, meteo
Dans Actualités » Prévisions
 
 

Sur le même sujet

Commentaires