L'UE entre en guerre contre les particules fines

Article rédigé le Mardi 15 Avril 2008 par agatefrance
 
 
L'Union européenne a adopté lundi une nouvelle législation pour lutter contre la pollution de l'air ambiant dans les villes par les transports urbains et ainsi "supprimer une cause de mortalité précoce".

"Chaque citoyen perd en moyenne huit mois d'espérance de vie à cause de certaines particules en suspension dans l'air. Dans les régions les plus polluées, cette espérance de vie est réduite de 36 mois", a souligné Barbara Helfferich, porte-parole du commissaire à l'Environnement Stavros Dimas.

"Les transports sont la principale source de cette pollution de l'air, notamment dans les zones urbaines", a-t-elle rappelé.

La nouvelle législation impose aux Etats membres de "réduire d'ici à 2020 de 20% par rapport à leur niveau de 2010 l'exposition aux particules les plus fines", et donc les plus dangereuses émises en zone urbaine par les moteurs diesel des camions et des autobus.

Les particules les plus fines -- appelées "PM2,5" -- pénètrent profondément dans l'appareil respiratoire et peuvent l'altérer. Elles sont issues de la combustion incomplète des combustibles fossiles utilisés par les transports, la sidérurgie, les cimenteries, les incinérateurs de déchets et les centrales thermiques.

Les niveaux d'exposition à ces PM2,5 devront être ramenés au-dessous de 20 microgrammes/m3 dans les zones urbaines entre 2010 et 2015 et à 25 microgrammes/m3 sur le reste du territoire.

La Commission européenne reconnaît que l'objectif est ambitieux, car 25 des 27 Etats membres éprouvent déjà des difficultés à respecter les normes fixées pour la réduction des particules plus grosses, les PM10, comme le dioxyde d'azote et le benzène.

Sources : yahoo! environnement
Mots clés : actualite, meteo
Dans Actualités » Prévisions
 
 

Sur le même sujet

Commentaires