Un mois de novembre anormalement doux!

Article rédigé le Mardi 10 Novembre 2015 par agatefrance
 
 
Nous connaissons un début de mois de novembre anormalement doux et cela n’est pas terminé. Cette douceur du mois de novembre a donné, au fil du temps, naissance aux fameux dictons météo de la Saint Martin qui existent en France depuis des siècles. Cette période se manifeste par un radoucissement de l’atmosphère du 7 au 13 Novembre, ou plus généralement un épisode de températures plus élevées que la normale pendant quelques jours dans la première quinzaine. Cette douceur que nous observons au début de ce mois de Novembre 2015, apporte des records journaliers, cependant si elle et spectaculaire dans les esprits, elle n’est pas si exceptionnelle que ça ! En effet, ce phénomène est plus ou moins récurent avec des exemples de records de chaleur remontant jusqu’à la fin du 19ième siècle. En dépit du réchauffement climatique moderne, tous les records n’ont pas été battus, ce qui tend à supposer, qu’il n’est pas la cause directe de la douceur de ce week-end. En effet ce samedi 7 novembre, les maximales avoisinaient pourtant les 20 degrés au nord et les 30 degrés dans le Pays Basque. De nombreux exemples de cette douceur, sont enregistrés dans les archives météo qui soulignent des mois de novembre hors normes (où les températures ont dépassé les 20 degrés). Depuis un siècle : on observe toutefois, une durée de retour assez courte, de 4 à 5 ans environ. En 2014 le mois d’octobre et les premiers jours de novembre ont été également doux. De plus, l’hiver qui a suivi est resté agréable sans coups de froid remarquables. Un amateur d’archives en région lyonnaise a identifié aussi une « singularité chaude », début novembre aux journées des 7 et 8. Sur 115 ans, cet épisode très doux s’est manifesté 70 fois (soit 57% des cas), cela enlève un peu, du moins réduit, le caractère exceptionnel de la douceur de cette année. Si cet évènement, n’est pas la cause directe du réchauffement climatique, il existerait une explication. Il s’agit d’une théorie répertoriée par René Chaboud dans « La météo, question de temps ». René Chaboud, ingénieur météo, a été une voix familière aux auditeurs de France-Info. Il indique donc ceci : un amas de météores rayonnerait une partie de la chaleur solaire vers la terre durant trois jours (11, 12 et 13 novembre). Paradoxalement, ce même amas ferait de l’ombre six mois plus tard, abaissant le mercure les 11, 12 et 13 mai pour les Saints de Glace. Cette hypothèse n’est absolument pas confirmée, mais peut attirer parfois notre attention ! C’est pourquoi René Chaboud préfère parler de changement dans la circulation atmosphérique, pour expliquer cette douceur, dont la responsabilité serait la position de la terre vis-à-vis du soleil. Phénomène donc récurent et qui laissera un avenir certain aux amateurs de dictons et de pelures d’oignons. Concernant la tendance saisonnière, la seconde décade du mois de Novembre s’annonce douce sur nos régions. Côte ciel, nous resterons en marges des conditions anticycloniques et les perturbations, présentes sur les iles britanniques, amèneront un ciel très changeant avec des champs nuageux, parfois encombrants, mais aussi des moments ensoleillés. En revanche, la dernière décade devrait être plus instable et perturbé sur le Nord-Picardie avec de fréquents passages pluvieux et venteux sur la côte d’Opale. Les modèles météo à très longues échéances, prennent cette semaine la direction d’un hiver assez doux, mais rangeons, prévisions saisonnières, dictons et prédications, restons sérieux et concentrons-nous sur les prévisions météo à court terme, qui parfois même, nous jouent bien des tours pour les informations du lendemain.
Mots clés : actualite, meteo
Dans Actualités » Prévisions
 
 

Sur le même sujet

Commentaires