Orages pour ce soir et la nuit prochaine

Article rédigé le Mardi 18 Juin 2019 par idriss
 
 

DES ORAGES DÉSORGANISES MAIS LOCALEMENT VIOLENTS

 

A la vue des différentes simulations numériques de prévisions, nous ferons face ce mardi soir et tout particulièrement durant la nuit de mardi à mercredi, à des orages dont le caractère sera typiquement estival.

En effet, au sein d'une large Bande s'étendant de la Bretagne aux Hauts de France et d'une seconde positionnée un peu plus au Sud-Ouest, de la Nouvelle Aquitaine au Nord-Ouest du Massif Central, des orages potentiellement violents éclateront. La spécificité de ces orages réside dans leur caractère très localisé. Mais très localement, ils pourraient s'avérer particulièrement violents jusqu'à possiblement prendre un aspect super cellulaire. Si tel est le cas, il faudra s'attendre à de fortes chutes de grêle, durant cette nuit de mardi à mercredi où l'activité orageuse sera la plus intense, ainsi qu'à de fortes rafales de vent ponctuellement supérieures à 90 km/h.

Il nous faut envisager durant ce développement orageux, à la formation de rafales descendantes mais également, même si le risque n'est pas très élevé, à des phénomènes tourbillonnaires dont le risque se concentrera sur les départements du Nord-Ouest, allant de la Normandie aux Hauts de France, y compris pour le risque de chute de grêle où les projectiles pourraient être supérieures à 5 cm.  

Attention également durant la journée de mercredi où des orages éclateront à nouveau mais cette fois-ci dans l'Est du pays, du Massif Central en remontant jusqu'aux frontières Allemandes et Suisses. La probabilité pour que ces orages soient forts est modérée, ce qui mérite donc une certaine attention. Sachant d'autant plus que ces orages seront accompagnés de chutes de grêle.

Pour les prochains jours et notamment pour jeudi et vendredi, les orages qui se produiront ne mériterons pas qu'on s'y attarde sauf si une évolution est prévue d'ici là. En attendant, ils concerneront principalement les reliefs Alpins et ne présentent pas de risque avéré à ce jour.


 
 

Sur le même sujet

Commentaires