Violents orages dans le Sud
Formation d'une trombe marine

Article rédigé le Vendredi 27 Janvier 2017 par idriss
 
 

ORAGES ET FORTES PLUIES

Hier, jeudi 26 janvier, de violents orages ont éclaté dans le sud du pays, de l'Hérault en allant jusque sur les Alpes de Hautes Provence. Cependant, l'activité orageuse a été plus intense sur les départements du Var (83) et des Bouches du Rhône (13). Ces orages ont été accompagnées de fortes précipitations pluvieuses mais également de fortes rafales de vent. D'ailleurs, un phénomène tourbillonnaire est apparu au large des côtes varoises, probablement une trombe marine, et s'est dirigé vers les terres devenant ainsi une tornade. Des chutes de grêle ont également été observées.

DES PHÉNOMÈNES DESTRUCTEURS

Les tornades sont les phénomènes hydro climatiques les plus puissants qui existent à la surface de la planète. Ils sont également appelés Vortex et sont susceptibles d'engendrer des vents allant de 60 à 120 km/h, pour les plus faibles (F0 sur l'échelle de Fujita améliorée), à supérieur à 420 km/h, pour les plus fortes (F5). Les dégâts peuvent aller de quelques petits arbres déracinés à la destruction totale de constructions (maisons).

CONDITIONS DE FORMATION D'UNE TORNADE

Les tornades se forment lors de conditions météorologiques spécifiques. Il s'agit d'un choc thermique entre deux masses d'air. L'air froid des hautes altitudes et l'air chaud des basses altitudes se rencontrent. A partir de là, un cumulo-nimbus se forme. Le sommet de celui-ci peut atteindre de très hautes altitudes. Cet air chaud et cet air froid ne se mélangeront pas. Par la suite, l'air chaud, moins dense que l'air froid, va monter tout en s'enroulant très vite autour de celui-ci qui continue de descendre. Au sein de ce nuage qu'est le cumulo-nimbus, un énorme orage éclate. Les vents chauds et humides vont être aspirés par la dépression présente dans le nuage, ce qui va générer une rapidité accrue du mouvement tourbillonnaire. En fonction de la situation chaotique dans ce cumulo-nimbus, ce mouvement va s'accélérer de plus en plus et un tuba va naître et potentiellement descendre jusqu'au sol devenant ainsi une tornade.

Si le cumulo-nimbus, s'étant formé jusqu'à très hautes altitudes, se trouve au-dessus du Jet Stream (courant d'air extrêmement rapide de plusieurs centaines de kilomètre de large dont les vents qui y circulent atteigne les 200 à 300 km/h, voir même 400 km/h), alors ce nuage de tempête orageux va se mettre à tourner très vite et devenir ce qu'on appelle une cellule géante, engendrant par la suite des tornades à plus basses altitudes au niveau de la base du nuage.  

Les conditions pour qu'une tornade se forment sont aussi d'ordre géographique. En effet, une tornade ne peut se développer que sur une surface plane. Si elle rencontre des obstacles sur son passages comme des reliefs par exemple, l'élévation de l'air chaud vers l'air frais va être difficile. La formation d'une tornade sera donc compromise et aura peu de chance de prendre forme.

 
 

Sur le même sujet

Commentaires