Bilan de la dégradation pluvio orageuse de ce mardi 14 Septembre 2021

Article rédigé le Mercredi 15 Septembre 2021 par idriss
 
 

BILAN DE LA DEGRADATION PLUVIO ORAGEUSE DU MARDI 14 SEPTEMBRE 2021

 

Comme énoncé dans différents points précédents, des dégradations orageuses se sont produites, dans un premier temps au sein du département de l'Hérault et du Gard. Mais ce n'est pas l'ensemble de ces deux départements qui a été impacté dans leur globalité, cela été beaucoup plus localisé. En effet, ce sont principalement l'Est du département de l'Hérault et l'Ouest/Sud-Ouest du département du Gard, à la confluence entre ces deux départements que l'activité pluvio orageuse a été la plus intense.

D'ailleurs souvenez-vous, nous expliquions que le phénomène était très difficile à prévoir et que nous n'avions pas exclu la possibilité d'orages peu mobiles sur ces secteurs. Or, des cellules orageuses stationnaires se sont belles et bien produites et elles ont engendré d'énormes quantités d'eau, ce qui a d'ailleurs valu la mise en place dune vigilance rouge pour le département du Gard. La dernière fois qu'une telle vigilance rouge a été nécessaire fut en 2014, le 12 octobre et c'était pour ce même département. Sur les images radars, au moment de la formation de la cellule orageuse, nous nous sommes aperçu qu'il s'agissait d'un « orage en V ». Il s'agit d'un orage extrêmement diluviens et peu mobile. Ce qui explique les forts cumuls de précipitations observés en un laps de temps très court.

En l'espace de seulement 3h, il est tombé 244 mm d'eau sur la commune de Saint-Dionizy (Gard). En d'autres termes, cela représente l'équivalent de 2 mois de précipitations. Sur l'ensemble de cet épisode, c'est-à-dire en l'espace de 6h, ce sont 276 mm d'eau qui se sont abattus dont 244 mm en 3 heures et 111 mm en une heure. Une rafale de plus de 100 km/h a également été relevée sur le secteur Nîmois avec 105 km/h enregistrée. Des chutes de gros grêlons ont également été observés.

Cela a bien évidemment conduit à des inondations par effets de ruissellement sur ce secteur mais plus généralement dans la partie Sud-Ouest du Gard. Nous avons également relevé 154 mm à Quissac, 148 mm à Caissargues et 112 mm à Sainte-Cécile-d'Andorge et Bragassargues, soit des cumuls de précipitations tombés en l'espace de 6h.

Le Vidourle, principal cours d'eau étant sortie de son lit, a engendré des inondations et des crues éclairs dans les cours d'eau secondaire.

L'Autoroute A9 a été coupée dans les 2 sens de circulation entre Nîmes Ouest et Gallargues.

 

DES DEGATS HUMAINS ET MATERIELS

Malheureusement, une personne a été légèrement blessée en ayant été foudroyée et une est toujours recherchée après avoir disparu durant les intempéries..

L'ensemble de l'effectif des sapeurs-pompiers du Gard a été mobilisé et au fil des heures, ce ne sont pas moins de 200 sapeurs-pompiers des départements voisins qui ont été envoyés sur place pour épauler leurs collègues submergés par les évènements dont 50 Sapeurs-Pompiers en provenance du département du Vaucluse (83), ainsi qu'une cinquantaine de véhicules.

L'activité électrique a également été intense avec des impacts de foudre sur plusieurs habitations ayant causés des départs de feu mais qui ont rapidement été maîtrisés par les Sapeurs-Pompiers.

A Caissargues, la toiture d'un centre commercial s'est effondrée par la force de cet événement climatique.

Tout moyens de transport a été interrompu entre Nîmes et Montpellier car dans l'impossibilité de circuler, tant les autocars que les trains.


 
 

Sur le même sujet

Commentaires