Feux de forêt : recrudescence inquiétante cet été ...

Article rédigé le Vendredi 2 Août 2019 par sebastien - Dernière mise à jour le Vendredi 30 Août 2019
 
 

Le début de cet été 2019 s'est avéré particulièrement chaud et sec. Couplé à un printemps déjà en dessous des normales en terme de précipitation, la végétation s'avère particulièrement sèche et propice aux départs de feu. Depuis le début de l'année, le nombre d'hectares qui sont partis en fumée suite à des incendies de végétation ont triplé par rapport à 2018 en France. Les chiffres sont passés de 1 100 hectares à quasiment 4 500. 

Les régions les plus concernés sont de loin les régions méditerranéennes, confrontées à des épisodes de très fortes chaleurs très fréquents qui se sont combinés à du Mistral et de la Tramontane. Les incendies s'y sont multipliés, et ont été très importants, notamment la semaine dernière, où un départ de feu dans la commune de Générac, dans le Gard, a provoqué l'apparition d'un pyrocumulus (nuage similaire à un cumulus classique, mais formé à partir des fumées de l'incendie en-dessous).

A noter que 90% de ces incendies sont d'origine criminelle, donc évitables. Soyez particulièrement prudents lors de vos déplacements sur les régions à risques et suivez les recommandations des autorités compétentes.

Photo du pyrocumulus issu de l'incendie de Générac (Gard) cette semaine vu depuis Nîmes (source : Andy L.)


 
 

Sur le même sujet

Le 09/06/2021
Commentaires